Canada : Refus du financement d’un projet de recherche dans des conditions surréalistes

Margaret Parlor, présidente du National ME/FM Action Network qui souhaitait mettre en place un réseau de recherche sur l’EM/SFC en collaboration avec le Dr Alain Moreau, a annoncé que le CIHR (Canadian Institutes of Health Research) n’a finalement pas donné suite à ce projet.

Parmi les 27 études citées dans le rejet, la grande majorité date de 2003 ou plus tôt, et plus de la moitié (14) datent de 1990 ou plus tôt. Ces études soigneusement sélectionnées considèrent toutes le SFC comme une maladie psychogène, avec des facteurs psychosociaux comme facteurs déclenchant et perpétuant la maladie.

Ces conditions de rejet paraissent surréalistes, et la sélection d’études précédent la création des critères de Fukuda ou du Consensus International, et malgré les milliers d’études publiées sur l’EM/SFC depuis 2010 semble montrer une orientation claire du CIHR.

Les associations canadiennes travaillent à une réponse à ce rejet.

Lire l’article

Discussion

Lire l'article

Newsletter du « Stanford ME/CFS initiative »

Dans sa dernière newsletter, le « Stanford ME/CFS initiative », centre de recherche sur l’EM/SFC de l’université de Stanford sous la direction du Dr. José Montoya, fait un résumé des recherches en cours (dont certaines devraient être publiées prochainement) et de ses projets.

La liste est assez impressionnante :

  • Recherche microbienne et immunité
  • Étude neuroendocrinienne
  • Séquençage à haut débit / recherche de pathogènes
  • Santé cardiovasculaire dans l’EM/SFC
  • Détérioration cognitive chez les patients EM/SFC
  • Classement des patients SFC en sous-groupes en fonction de leur profil génétique et immunitaire
  • Expression génétique et système immunitaire
  • Biomarqueurs immunitaires et cérébraux dans le syndrome de la guerre du Golf

 

Projets:

  • Validation de l’étude d’imagerie médicale des Dr. Montoya et Zeineh montrant des différences substantielles dans le cerveau des patients atteints d’EM/SFC
  • Étude sur les patients alités / confinés à leur domicile
  • Banque de tissus cellulaires et cérébraux
  • Recherche de pathogènes

 

Lire la newsletter

Lire l'article

Étude du Pr. Newton sur le débit cardiaque dans l’EM/SFC

L’équipe du Pr. Julia Newton de l’université de Newcastle vient de publier une étude sur le débit cardiaque dans l’EM/SFC.

L’objectif de l’étude était d’explorer les mécanismes potentiels expliquant les anomalies cardiaques associées au SFC, en mesurant le débit cardiaque, la masse des globules rouges et du plasma.

L’étude a conclu qu’il existerait une association entre un débit cardiaque réduit et un volume sanguin réduit dans le SFC. L’absence de relation entre la durée de la maladie et les volumes plasmatiques tend à invalider l’hypothèse que ces anomalies résultent d’un déconditionnement. Un lien entre volume plasmatique et intensité de la fatigue a été relevé.

L’étude a été réalisée avec une cohorte de 41 patients et 10 contrôles, ces résultats sont à confirmer.

Lire l'article

3,28 millions de dollars débloqués pour une étude sur les biomarqueurs pour l’EM/SFC

L’Institut National des Maladies Infectieuses et Allergies aux Etats-Unis (NIAID), faisant partie de l’Institut National de la Santé (NIH) a récemment financé une étude du Dr. Unutmaz pour la recherche de biomarqueurs chez les patients atteints d’EM/SFC. Il recevra 5 ans de financement – pour un total de 3 281 515$ du NIAID – pour trouver de meilleures méthodes de diagnostique et de traitements pour l’EM/SFC. Les professeurs Lucinda Bateman et Suzanne D. Vernon l’aideront sur ce projet et le centre Bateman Horne amènera les échantillons sanguins nécessaires et les informations cliniques associées.

Accéder à l’article

Lire l'article

Pendant longtemps on a dit aux patients de l’EM/SFC que c’était dans leur tête

Une conférence rassemblant les meilleurs esprits dans la recherche pour l’Encéphalomyélite Myalgique aussi connue sous le nom de Syndrome de Fatigue Chronique (EM/SFC), a présenté des résultats qui promettent une nouvelle ère dans la compréhension de cette maladie invalidante. Un des sujet chauds pendant la conférence était la recherche d’un biomarqueur fiable pour diagnostiquer l’EM/SFC qui peut aussi aider à comprendre les mécanismes de la maladie.

Accéder à l’article

Lire l'article