Le documentaire Unrest est disponible en Français

Le documentaire Unrest présente le combat de Jennifer Brea contre l’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique. Le film approche de nombreux aspects de la maladie, dont la stigmatisation et la recherche de traitements.

Le film bénéficie actuellement d’une attention mondiale et a récemment fait l’objet d’une projection devant les parlementaires anglais.

Les sous-titres français sont maintenant disponibles sur les plateformes Vimeo et iTunes.

Regarder le film sur Vimeo

Regarder le film sur iTunes

Un commentaire sur “Le documentaire Unrest est disponible en Français

  1. Info pratique pour les petits budgets : le distributeur indique qu’il compte prochainement proposer une option location sur viméo.

    Mon avis sur le film en bref :
    – c’est sans doute la meilleure chose qui pouvait nous arriver en tant que communauté (une notion très présente dans le film) et je pense que ce documentaire va faire avancer des choses et changer les représentations dans le monde anglo-saxon où il bénéficie d’une belle diffusion
    – mon ressenti final était un mélange de satisfaction et de mélancolie.
    L’effet miroir a pour moi fonctionné à plein : personne en voyant ces parcours de vie devenues des épreuves inhumaines ne pourra plus rapprocher aux malades de se raconter des histoires ou de ne pas faire assez d’efforts…
    Outre son propre parcours elle documente en effet les vies de plusieurs autres malades, aux états-unis ou en europe, et on ne peut qu’être touché par toutes ces douleurs et ces petites victoires qui font les petites joies du quotidien.
    Je suis personnellement bouleversé à chaque fois par la situation quasi catatonique de Whitney Davis, qui me rappelle les premières années de la maladie pour moi…et le fait terrible que même un père chercheur en génétique ne peut rien seul pour lutter contre ce terrible état.
    Adressé en partie à l’institution médicale le film est aussi une lettre d’amour et d’espoir envoyée à tous les malades confinés dans leur lit; une forme de résignation dynamique aussi, à la fois une protestation (événement « Millions Missing ») et une acceptation du fait que « la vie c’est ça maintenant, et pour un long moment peut-être » et qu’il faut cultiver ses capacités de rêve et d’imagination (tout ce qui ne consomme pas trop d’énergie) pour continuer à participer et exister malgré tout.
    Les images sont très belles, le constat est terrible.
    Le message est double à la fin me semble-t-il : malades,ne désespérez pas ( poignante dédicace avant le générique de fin à une longue série de personnes qui ont préféré quitter cette vie ), et autorités de différents pays, réveillez-vous et agissez, débloquez des fonds et de l’intelligence !

    Indispensable pour se sentir moins seul.e dans sa solitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *