Syndrome de Fatigue Chronique ou Encéphalomyélite Myalgique

L’encéphalomyélite myalgique (EM), également connue sous le nom d’encéphalopathie myalgiquesyndrome de fatigue chronique ou SEID (systemic exertion intolerance disease) est une maladie systémique neuroimmunitaire caractérisée par des malaises post-exercionels (un renforcement sévère des symptômes après un effort même minime). Cette maladie cause une dérégulation du système immunitaire et du système nerveux. Les effets de l’EM sont suffisamment dévastateurs pour laisser 25% des patients alités ou cloîtrés à leur domicile. Pour les patients atteints de façon modérée à sévère, le quotidien avec la maladie s’apparente à un stade avancé de cancer, de SIDA, ou une insuffisance cardiaque, et dure pendant des décennies.

Cette maladie a été identifiée dans les pays anglo-saxons au milieu des années 1980. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) la considère comme une maladie neurologique grave et elle figure sur la liste américaine des maladies infectieuses nouvelles, récurrentes et résistantes aux médicaments.

Ce syndrome apparaît souvent de façon soudaine et inexpliquée, entraînant une détérioration rapide et importante de la santé.

Tous les groupes d’âge (même les enfants) et toutes les ethnies peuvent être touchés par ce syndrome. Les femmes en sont de 2 à 4 fois plus atteintes que les hommes.

Bien qu’on trouve des références à l’encéphalomyélite myalgique jusque dans les années 1750, ce n’est qu’en 1988 qu’elle a formellement été reconnu en tant que maladie, puis en 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Plus de 1 000 noms ont déjà décrit cet état (certains sont encore couramment utilisés).

syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique / encéphalomyélite myalgique est reconnu par l’OMS comme une maladie neurologique grave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *