L’étude de l’OMF sur les patients sévèrement atteints est financée

Etude de l'OMF

 

L’étude de grande envergure de l’Open Medecine Fundation (la Fondation pour la Médecine Ouverte, OMF) sur les patients sévèrement atteint du SFC/EM est maintenant complètement financée avec 1 million de dollars en fond de recherche privée

Grâce à un important effort via le financement participatif, et quelques donations généreuses par des donateurs anonymes. Un généreux donateur anonyme a donné 350000$ pour achever de financer le commencement de cette étude novatrice. Cette donation a suivi l’élan d’une donation de 500000$ plus tôt ce mois-ci,  également par un donateur anonyme. Ce financement rend possible le démarrage de l’étude sur les patients sévèrement atteints du SFC/EM et d’élargir la taille de l’échantillon, rendant l’étude encore plus robuste. L’Etude Big Data sur les patients sévèrement atteints est la phase 1 du projet « End ME/CFS » (mettre fin au SFC/EM) pour lequel l’OMF cherche à lever 5 millions de dollar annuellement.

L’annonce du financement de l’étude est une bonne nouvelle, particulièrement pour Ron W. Davis, professeur en médecine interne et directeur du conseil scientifique de l’OMF. Malgré l’expérience du médecin et son expertise dans la recherche sur le Syndrome de Fatigue Chronique/Encéphalomyélite Myalgique, le NIH (National Institute of Health) a rejeté deux fois les propositions de son équipe, sans atteindre la phase d’examen par les pairs.

 

Pourquoi cette étude est importante

Peu d’études ont été faites sur les patients les plus atteints, qui sont cloués au lit en permanence, car ils sont difficiles à atteindre. En étudiant les liquides corporels des patients sévèrement atteints, on peut découvrir des biomarqueurs distincts qui n’ont pas été découverts lors des précédentes études sur le SFC/EM. En étudiant ensuite ces biomarqueurs chez les patients moins atteints, on peut découvrir une méthode à faible coût et cliniquement efficace d’établir un diagnostic.

« Avec un peu de chance, les patients les plus atteints auront un signal plus intense de ce qui ne va pas », dit le Docteur Davis, directeur du conseil scientifique de l’OMF. « En résultat, nous n’auront pas besoin d’autant de patients. »

Un grand merci à ce donateur anonyme et à tous les anges qui ont supporté la recherche sur l’Encéphalomyélite Myalgique.

http://www.meaction.net/2015/08/28/omf-severely-ill-patient-study-raises-1-million/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *