Comment ça va bien ! Avec Patrick Chérin

Accueil Forum L’Encéphalomyélite Myalgique/Syndrome de Fatigue Chronique L’actualité Comment ça va bien ! Avec Patrick Chérin

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Nicossantana, il y a 4 ans et 5 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #2766

    Anne
    Membre

    Patrick Chérin, membre du conseil scientifique de l’association française du syndrome de fatigue chronique, était l’invité de Stéphane Bern le 25/03. Le sujet était la fatigue chronique.
    http://www.france2.fr/emissions/comment-ca-va-bien/videos/replay_-_comment_ca_va_bien__25-03-2016_1097979?onglet=tous&page=1
    Ca commence vers 16 mn

    Florilège:

    Fatigue = lassitude
    C’est très proche du burn out
    Fatigue inexpliquée

    La seule différence avec la dépression, c’est qu’on a encore envie de faire des choses.
    Il y a une dimension psychologique, les personnes sont épuisées moralement.
    La cause c’est le stress. C’est comme un burn-out, mais dans le burn-out, c’est le stress professionnel qui est en cause, pour la fatigue chronique, ce sont les évènements traumatiques dans l’enfance, le travail, la famille et les gens s’épuisent…
    Pendant les vacances, transitoirement, les gens iront mieux.
    C’est probablement lié à un phénomène de pression sociétale.
    Moins on travaille moins on a le gout de travailler. Moins on bouge, moins on est capable de bouger, il faut réadapter les personnes.
    L’exercice physique est LA solution : cela permet de diminuer la fatigue musculaire, antistress naturel, améliorer qualité du sommeil.

    Du côté des commentateurs, on a eu droit à de grands moments philosophiques:
    comment on soigne ça ? A coups de pied dans les fesses.
    Il faut leur prescrire 6 mois de vacances : ah lala, je me sens fatiguée moi tout d’un coup.
    Chérin n’a rien opposé au chroniqueur qui dit c’est psychosomatique

    Pas grand chose à voir avec ce que décrit le Pr. Komaroff ici par exemple: http://www.sfc-em.com/au-dela-des-donnees-syndrome-de-fatigue-chronique-ameliorer-la-recherche-et-leducation-clinique/

    On pourra dire, oui mais Patrick Chérin parle ici de la Fatigue Chronique, pas du SFC.
    Le problème c’est que quand il parle du SFC, il a à peu près le même discours:
    Thérapies cognitivo-comportementale + exercice. C’est lié au stress.

    Voila ce qu’il dit dans un article de la revue Médecine et longévité, Fibromyalgie et syndrome de fatigue chronique : les laissés pour compte de la médecine moderne ?:

    Dans un monde dominé par les communications où paradoxalement l’on ne se parle plus, dire « je ne supporte plus l’existence que je mène » n’est généralement pas concevable. Le corps a remplacé la parole, ou plutôt, il permet une expression recevable par tous : celle de la médicalisation de la souffrance psychique, favorisée par notre société guidée par nos médias véhiculant des images d’Epinal où l’individu doit assumer de multiples rôles sans faiblesse. Notre société moderne favoriserait-elle la somatisation de ses individus ?

    Et la répugnance à relier les symptômes à une détresse psychologique et la quête infructueuse de soulagement d’ordre médical n’améliore pas les rapports avec les cliniciens. Le rôle des facteurs psychosociaux non reconnus, les comorbidités multiples, l’incrédulité des médecins, aggravent les difficultés des relations patients-médecins.

    Voilà, c’est pas compliqué, si on est malade, c’est qu’on avait une vie de merde, mais qu’on refuse de se l’avouer.

    Le malaise post-effort?
    Les études qui montrent qu’il n’y a pas plus de comorbidités psychiatriques dans l’EM/SFC que dans d’autres pathologies neurologiques?
    Les essais cliniques avec le Rituximab?
    Le rapport de l’Institute of Medecine qui stipule que c’est une maladie organique?
    Les lymphocytes B?
    Les résultats nuls dans les études de suivi du PACE trial pour l’exercice graduel et la psychothérapie?

    Vous pouvez tout mettre à la poubelle, Chérin a la solution!

    #2952

    Azur
    Participant

    Merci Anne pour ce résumé fort détaillé, dommage qu’il soit affligeant.
    Dommage n’est d’ailleurs pas le bon mot… On a juste envie d’hurler en lisant / écoutant ça.
    Je devais aller à l’AG de l’ASFC samedi, mais je suis très fatiguée ces derniers temps, du coup, ton article ne me donne pas beaucoup de motivation pour aller rencontrer des gens qui vont me désespérer…
    En revanche, on peut envoyer nos questions par mail, et je me dis que je vais leur demander pourquoi ils dénigrent autant les patients qu’ils sont censés représenter. Est-ce que je peux utiliser ta petite synthèse?

    #2953

    Anne
    Membre

    Je t’en prie, utilise!
    Et oui, ça donne envie de hurler. Et comme tu le dis, c’est choquant de voir des personnes qui devraient défendre les malades être les premiers à minimiser la pathologie…

    #2954

    Nicossantana
    Participant

    A chaque intervention d’un médecin français sur la maladie on est enfoncés un peu plus. C’est à se demander s’ils se posent vraiment la question de savoir s’il font du mal au gens. Si on remplaçait toutes les interventions de « syndrome de fatigue chronique » dans l’interview par « cancer », les gens seraient outrés.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.