Nouveaux articles dans la revue de médecine interne

Accueil Forum L’Encéphalomyélite Myalgique/Syndrome de Fatigue Chronique La maladie Nouveaux articles dans la revue de médecine interne

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Nicossantana, il y a 3 ans et 1 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #2812

    Pierre
    Participant

    Bonjour,
    La revue de médecine interne de décembre contient un article et un éditorial relatif au SFC / EM.

    Qu’y a-t-il dans un nom ? À propos des anciens et nouveaux noms de la fatigue chronique – 01/11/16
    What’s in a name? New and older labels for chronic fatigue

    P. Cathébras

    J’ai eu l’occasion de lire ce premier et reste sur ma faim.

    et

    Le syndrome de fatigue chronique : une nouvelle maladie ?
    Chronic fatigue syndrome: A new disorder?

    J.-D. de Corwin et al.

    Je n’ai pas pu le lire car je n’ai pas accès à la revue, j’espère qu’il sera prochainement disponible en ligne. En attendant, le résumé et le sommaire sont disponibles ici => http://www.em-consulte.com/article/1059480/le-syndrome-de-fatigue-chronique%C2%A0-une-nouvelle-mal

    En espérant que cet article dans la revue de la société française de médecine interne puisse aider à reconnaitre la maladie et ceux qui souffrent !

    #3018

    Nicossantana
    Participant

    Le professeur Catherbas fait partie des médecins extrêmement controversés ayant des vues moyenâgeuses sur les maladies peu connues. Il est à mettre dans le même panier que les pseudo-scientifiques qui expliquent que les fibromyalgiques sont des femmes qui se sont fait violer dans leur enfance ou qui feignent leur maladie pour qu’on leurs prête attention. C’est difficile de ne pas se sentir directement insulté en lisant ce qu’il écrit. L’autre article représente le papier du conseil scientifique de l’ASFC, qui est en partie intéressant et reporte certaines études scientifiques de renom, mais présente également des aberrations comme par exemple que la maladie se guérirait toute seule en 3 à 5 ans dans la moitié des cas, ou que la maladie présenterait des facteurs d’entretien purement psychologiques. Ces aberrations ne sont d’ailleurs pas sourcées comparé au reste du papier. Nous avons contacté le professeur de Korwin et n’avons pas eu de réponse à ce sujet.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.